Francis Mailly, MBA à temps plein, 2018

  • Qui es-tu ? Pourriez-vous vous présenter. Votre nom et votre pays de naissance/origine.

Quelques jours après Noël, en 1983, j’ai vu le jour dans une contrée du nord appelée Saguenay. Toutefois, c’est tout au sud du Québec, à Saint-Jean-sur-Richelieu, où j’ai eu la chance de grandir. Bien que la vie m’ait fait voyager un peu partout sur la planète, je suis toujours bien enraciné dans ma communauté. Malgré la distance physique où je peux résider, une partie du moi est toujours en Montérégie ! Passionné de culture, d’histoire et de politique, le voyage et l’immersion représentent pour moi une clé d’apprentissage unique dont tous devraient avoir la chance de profiter.

  • Pourquoi un MBA ? Pourquoi HEC Montréal ?

Pourquoi pas ! Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours eu un intérêt marqué pour la gestion. Mon parcours m’ayant mené dans les sphères de la politique et de la communication, les apprentissages du MBA sont l’occasion d’obtenir des connaissances théoriques et pratiques essentielles à tout bon gestionnaire. La formule du programme d’HEC, réunissant des leaders en devenir originaires des quatre coins de la planète, permet de générer un choc d’idées duquel le débat ne peut qu’être formateur. La pratique à la rencontre du théorique : voilà une formule idéale pour que découle de cette expérience un savoir-faire concret incontournable à la poursuite de mon cheminement. De plus, la possibilité de compléter un MBA de façon intensive, soit en 1 an, permet de tisser des liens solides avec nos collègues ; de cette solidarité en ressort de belles amitiés !

  • Lorsque vous n’êtes en train d’étudier, que faites-vous généralement ?

Je dors !

  • Quel cours du MBA a été votre préféré jusqu’à maintenant ?

Le module portant sur la création de la valeur en contexte de concurrence, et surtout sa portion marketing, a été fort intéressant et enrichissant. Bien que dans ma zone de confort par mes aptitudes en communication, la compétence et la passion du corps professoral et le concret de l’apprentissage ont été marquants pour moi.

  • Quels conseils donneriez-vous aux futurs étudiants du MBA ?

La discipline et l’équilibre sont sans contredit des facteurs clés de succès incontournables. La tâche est lourde, mais ô combien enrichissante ! Il faut l’endurance du marathonien pour suivre la parade, mais il est impératif de préserver un équilibre sain entre les loisirs et le travail.

  • Un effet marquant dans votre carrière professionnelle ou parcours scolaire?

Je dois avouer que ma carrière pré-MBA a pris un tournant inattendu. Passionné d’histoire et surtout de politique, la vie m’a emmené dans l’univers du…Show-business ! À titre de responsable des communications à la Fête nationale du Québec, j’ai eu la joie de côtoyer plusieurs artistes qui, par leur talent, façonne notre culture unique et débordante de vie. De belles rencontres, et surtout de grands apprentissages !

  • Quel a été votre voyage le plus mémorable ?

Il est toujours difficile de départager des destinations puisque chaque pays, chaque peuple, chaque culture ont leurs caractéristiques qui sont bien souvent non comparables. Puisqu’il faut choisir, je dirais que mon passage en Inde a été particulièrement mémorable, vu les chocs culturels extrêmes et les gammes d’émotions intenses que ce pays peut faire vivre ! Par ailleurs, je suis on ne peut plus emballé d’y retourner cette année avec HEC, dans le cadre du Campus international.

  • Quel est votre endroit préféré à Montréal?

Réponse clichée certes, mais j’aime bien l’arrondissement dans lequel je réside. Pour la proximité de tout, sa vitalité culturelle, le Plateau Mont-Royal déborde de créativité. Il est impossible de s’y ennuyer !

  • Quel est votre endroit préféré de ta ville ou le pays dont tu es originaire?

La Bande du canal de Chambly reliant la ville du même nom à Saint-Jean-sur-Richelieu est à découvrir. Longer la rivière comme l’a fait Champlain en vélo l’été ou y patiner en hiver, c’est un must à voir et à vivre !

  •   Si tu pouvais te réveiller demain matin en ayant gagné une nouvelle qualité ou capacité, ça serait laquelle ?

La capacité de gérer mon niveau d’énergie à ma guise m’apparait comme une capacité qui pourrait être fort agréable et utile !

  •   Une anecdote ?

J’ai eu la chance de résider quelques mois en Australie et tisser de nombreuses amitiés avec des gens de partout sur la planète. À mon arrivée, à Sydney, je me lie d’amitié avec un Israélien qui quitte la ville le lendemain…pour une destination que j’ignore à ce moment-là. Trois mois plus tard, qu’elle n’est pas ma surprise de le croiser dans la rue, à tout hasard, à quelque 1000 kilomètres de notre rencontre initiale (à Melbourne)…et quelques mois plus tard, le hasard veut que nous nous revoyions à un camping dans un village d’une centaine d’habitants au cœur de la Tasmanie. Un scénario on ne peut plus qu’improbable !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *